Chronique Wax : le tissu à la mode (1/3)

Celui qui pense qu’il ne s’agit que d’un simple morceau de tissu a tort !! Le soin et l’attention avec lesquels les femmes traitent ce tissu sont particuliers. Croyez-le ou non, chacun d’eux peut avoir plusieurs histoires à raconter.

Comme il n’est pas originaire d’Afrique et n’est ancré dans aucun pays en particulier, le wax (textile de coton traité avec de la cire sur les deux faces) a une force panafricaine.

Aujourd'hui, il s'invite à tous les événements parisiens dits « ethniques ».

Lorsque nous parlons de tissus africains, nous parlons entre autres de la marque néerlandaise Vlisco qui est l’une des plus connues au monde et existe depuis 1846. En raison de la diffusion de la technique Batique originaire de Java, Vlisco a commencé à concevoir pour le marché africain des modèles comprenant des réalisations historiques et des proverbes locaux, africanisant les normes aux goûts et aux besoins de ses consommateurs. Les dessins sont ainsi devenus des formes de communication non verbale des femmes africaines, permettant de transmettre différents types de messages à travers leurs motifs géométriques et figuratifs.

Ces tissus ont rapidement été adoptés par les femmes comme vêtement et leur commerce représente une part importante de l’économie de plusieurs pays d’Afrique . Selon So Wax (premier salon international du wax et du textile africain à Paris)  «ce marché compte une population de plus de 120 millions d’Africains, dont les Nigérians et les Congolais constituent la grande majorité » (Source : iledumonde.org).

La richesse culturelle contenue dans les tissus africains est immense. Aujourd’hui, plusieurs célébrités du monde entier se tournent vers l’impression africaine. De plus en plus de marques, fabriquent des accessoires avec des tissus africains, tels que : sacs, boucles d’oreilles, colliers, chemises, pantalons, robes, jupes, turbans pour cheveux ou chapeaux. Parmi les derniers succès commerciaux : le wax « Michelle Obama’s Handbag » qui reproduit un sac en cuir de luxe porté par l’ancienne Première Dame admirée des États-Unis.

Les motifs imprimés sur les tissus ne sont pas seulement décoratifs. Chaque motif correspond à un nom, un proverbe ou une idée, et lorsqu’il est porté, celui-ci envoie un message silencieux à tous ceux qui le voient mais, la plupart du temps, à quelqu’un en particulier. Beaucoup de modèles qui circulent, sauf quelques exceptions, sont de vrais classiques, et traversent des décennies sans jamais être démodés. Ils parlent de la relation entre le mari et sa femme, entre l’épouse et les autres femmes, entre chacune et la communauté.

Les motifs de wax sont très variés figuratifs ou géométriques, reconnaissables ou symboliques : yeux, sourires, mains, animaux, fleurs, présidents de la république (Obama a son imprimé) et portent un nom. En Afrique, ils forment même un véritable langage pour les femmes. Parmi les motifs les plus appréciés, dont le nom est toujours d’usage, on peut citer, avec leurs significations :

  • Tu sors, je sors  : mari, attention à toi, si tu es infidèle, je le serai aussi.
  • Mon mari est capable   : mon mari me comble.
  • L’œil de ma rivale  : le contexte familial est épineux entre les co-épouses ; je sollicite de la parole et la prise de position du mari.
  • Genito : je suis une dame bien établie, et j’aime les hommes jeunes.
  • Collier de Thérèse : en référence à Marie-Thérèse Houphou-t-Boigny, épouse et raffinée du premier président ivoirien.
  • Le sac de Michelle Obama  et " les chaussures de Michelle Obama " : motifs Vlisco sortis à l’occasion de la tournée de la première dame Américaine en 2013.
  • « Feuilles de gombo » : je suis une femme sage, qui a beaucoup épargné ; j’ai à offrir.
  • " Z’yeux vu, bouche ne parle pas " : par le maintien de la discrétion, règle de savoir-vivre, j’invite à peser toutefois l’ampleur de vos actes.
  • Bonheur, paix.  Les oiseaux sont l’expression du bonheur. En plus, ils apparaissent comme un bon messager. C’est ainsi que ce tissu est utilisé au cours de la cérémonie de dot pour demander en mariage une jeune fille.

 

RDV vendredi prochain pour la suite.

 

 

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.