Chronique culinaire : les fruits exotiques (1)

Cela vous est-il déjà arrivé de vous trouver face à un étal avec des fruits ou des légumes inconnus? VEA a décidé de vous éclairer un peu sur les variétés exotiques que l'on peut trouver ici en Angola. Suivez le guide!

Le tamarino ou tamarin

TamarinC’est un fruit à cosse, de couleur marron. Il y a des tamariniers un peu partout en ville dont un dans le prolongement de la rue Anibal de Melo, quartier Vila Alice, en face du Pastelaria del Amir. Le fruit a un aspect un peu confit, comme une pâte et est mi-acide, mi-sucré au goût. Il est vendu dans des boîtes au supermarché ou vous pouvez bien entendu le trouver chez les vendeurs de rue. Il existe différentes façons de le consommer. Vous pouvez faire infuser le fruit dans de l’eau pendant au moins 45 minutes ou toute une nuit, filtrer la boisson et rajouter du miel ou du sucre en fonction de votre goût. A consommer bien frais. En cuisine, notamment en cuisine asiatique, on fait tremper le jus dans de l’eau tiède et on le rajoute à la sauce des plats, afin de leur donner une saveur sucrée-salée, comme dans les crevettes caramélisées au gingembre ou dans la soupe poulet-ananas.

Le mucua ou fruit du Baobab (Imbondeiro)

MucuaLe mucua est la pulpe sèche qui se trouve dans le fruit du baobab. Il se compose de morceaux reliés entre eux par des fils. Il est extrêmement riche en vitamines et contient 2 fois plus de calcium que le lait. Il possède un goût acidulé qui plaît aussi bien aux Hommes qu'aux singe, d'où l'appellation "pain de singe" qui est aussi donnée à ce fruit. La pulpe est souvent consommée en jus après avoir trempé plusieurs heures dans de l'eau. Fermentée, ce fruit sert aussi à faire de la bière. Les vertus du mucua sont nombreuses: anti-diarrhéique, anti-paludisminal, anti-pyrétique..

La banane

BananeOn ne vous présente pas ce fruit phare! On ne compte plus les bienfaits de la banane : contre le stress, l'hypertension, contre les ulcères, contre la constipation... Mais elle a d'autres vertus bien insoupçonnées : elle aide à lutter contre la gueule de bois, diminue la température en cas de fièvre, aide à arrêter de fumer, soulage les piqûres d'insecte, aide à lutter contre les crises cardiaques ... N'hésitez pas à les acheter un peu vertes car elles murissent très vite.

La cana de açúcar ou canne à sucre

Canne à sucre

Ce sont des tiges qui ressemblent à du bambou, de couleur verte ou marron. On en trouve au bords des routes et parfois en supermarché. Pour les choisir, privilégiez les tiges fines et bien lourdes. Coupez les extrémités de la canne qui sont souvent desséchées. Coupez la partie externe et dure de la canne. Puis à vous de choisir si vous voulez la mâcher pour en extraire le sucre qui se trouve à l'intérieur. Crachez et jetez les résidus après avoir mâchouillé. Une autre manière d'accommoder la canne à sucre est de de couper de très fins bâtonnets de canne à sucre pour les utiliser comme pics à brochette, pour sucrer votre café ou comme décoration sucrée pour un cocktail. Enfin vous pouvez réaliser votre sirop de canne à sucre maison en la faisant bouillir  15min dans de l'eau agrémentée de zeste de citron, de cannelle et de vanille. Miam !

La goiaba ou goyave

Goyave

Ce fruit tropical au parfum musqué  peut avoir une peau verte, rouge, jaune voire rose. Sa chair juteuse et acidulée est parsemée de petits grains durs. La goyave est un fruit riche en fibres et en anti-oxydants. Choisissez-la ferme et non meurtrie. Elle se consomme souvent sous forme de jus, de sorbet, en salade de fruits ...

 

Ananas

L'abacaxi ou ananas

C'est le fruit tropical par excellence. Sous son épaisse peau, la chair de l'ananas est douce, sucrée et acidulée. L'ananas se consomme aussi bien dans les plats sucrés que dans les plats salés. En jus, vous pouvez rajouter quelques feuilles de menthe et une pointe de gingembre.
Parmi ses nombreuses vertus, citons ses capacités anti-coagulantes et sa richesse en vitamine. Contrairement à une idée reçue, l'ananas n'a aucun effet contre la cellulite... Désolée mesdames!

La noix de coco

Noix de coco

On trouve la noix de coco sous différentes formes : entière, rapée, en copeaux, en lait, en crème ... Pour ouvrir une noix de coco et en retirer la chair, percer des yeux avec un instrument pointu. Vider le liquide et le réserver. Mettre ensuite la noix dans un four réglé à 190 °C  pendant 20 minutes, puis frapper la coque avec un marteau tout le long de sa circonférence jusqu’à ce qu’elle se fende. La débiter en morceaux, détacher la chair à l’aide d’un couteau et enlever la peau brune avec un épluche-légumes. Le lait ou la crème de coco peuvent remplacer leur équivalent animal dans toutes les préparations : dans les céréales du matin, les gâteaux, les gaufres, crêpes ... Ils peuvent aussi s'utiliser dans des plats salés.

 

 

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.