Accueil / Y vivre / Transports / Se déplacer

Se déplacer

À l’image du développement économique du pays, les infrastructures angolaises se développent actuellement.

Les infrastructures routières sont ainsi en plein développement. L’INEA, l’institut des routes d’Angola, recense jusqu’à 26 000 km pour le réseau principal (routes asphaltées).

CandongueiroLes candongueiros (taxis collectifs) constituent l’alternative la plus utilisée pour faire face au manque de transports publics. Il existe quelques compagnies de taxis.

ENANA, l’entreprise nationale d’exploitation des aéroports et de la navigation aérienne, travaille depuis plusieurs années sur un programme de modernisation de la trentaine d’aéroports angolais.
Depuis 2007 les travaux de construction du nouvel aéroport international de Luanda sont en cours. Celui-ci permettra d’accueillir plus de passagers et d’appareils comme l'A380.

Nouvelles routes de provinceLe réseau ferroviaire a bénéficié d’un important programme de réhabilitation et de modernisation.
Les deux principales compagnies et lignes ferroviaires sont les sociétés de chemins de fer de Luanda et de Benguela, reliant respectivement Luanda à Malange et Benguela à Luau, dans la province de Moxico à la frontière avec la Zambie. La principale caractéristique du réseau angolais est que les différentes lignes ne sont pas reliées entre elles, elles desservent chacune un port (Luanda, Benguela, Namibe).

Port de LuandaLes installations portuaires sont également en cours de modernisation. Les principaux ports commerciaux angolais sont ceux de Luanda, Lobito, Namibe, Soyo et Cabinda.

Un projet d’extension du port de Luanda est en cours à Barra do Dande.

Se déplacer dans Luanda

Embouteillages dans LuandaLa problématique pour se déplacer à Luanda n’est pas tant dûe à l’état des routes mais surtout aux embouteillages importants qui paralysent la ville à certaines heures, principalement la semaine.

Il n’est pas évident de se repérer dans Luanda et le plan de la ville n’est pas facilement accessible en version papier.
Cependant, pour les détendeurs de téléphones 3G, GoogleMap fonctionne assez bien.

Attention, les noms des rues ont été modifiés au fil des années.

Embouteillages de LuandaPour vous aider, quelques indications.

Le centre ville se divise historiquement en deux parties avec :

  • d’un côté, la ville haute qui est le centre de l’administration politique, militaire et religieuse,
  • de l’autre, la ville basse (« baixa », zone de commerces et de services).

Puis il existe les prolongements de la ville historique avec divers quartiers. Les noms des quartiers sont fréquemment utilisés pour se situer : Miramar, Vila Alice, São Paulo, Maianga, Maculusso, Alvalade…

Un quartier important se développe du côté de Luanda Sul avec la construction de nombreux lotissements (type condominium), des centres commerciaux et hypermarchés. C’est dans ce quartier que se trouve notamment l’école américaine.

Enfin, il existe dans la ville les musseques, les quartiers populaires.

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.