Un peu de lecture!

Ondjaki

VEA vous propose aujourd'hui une petite sélection de livres écrits par des auteurs angolais traduits en français. C'est une occasion unique de découvrir le pays d'une manière différente!

 


Jos Eduardo AgualusaJosé Eduardo Agualusa est un écrivain et reporter angolais, né à Huambo en 1960. Malgré une formation en agronomie et sylviculture à Lisbonne, il s'engage dans le journalisme et l'écriture. Ses livres, recueils de contes et d'essais ont été traduits dans une dizaine de langues. Ses récits sont généralement toujours aux frontières de la philosophie.

Dans Le Marchand de passés, paru en 2006 aux éditions Métailié, l'auteur dépeint avec humour la société angolaise et nous invite à réfléchir sur la construction de la mémoire et ses ambiguïtés.

Dans Les femmes de mon Père, paru en 2009 aux éditions Métailié, il nous fait voyager de Luanda, aux étendues désertiques de Namibie, jusqu'au Cap. Il écrit ici un roman sur le femmes, la musique et la magie, dont les pages annoncent la renaissance du continent africain, détruit par les guerres mais béni par la musique, la force toujours renouvelée des femmes et le pouvoir très secret des anciens dieux.

Liste de ces autres livres disponibles en français:

La Saison des fous, paru en 2003, Gallimard

La Guerre des anges, paru en 2007, Métailié

Barroco Tropical, paru en 2011, Métaillé

Théorie générale de l’oubli, paru en 2014, Métailié

 


Dia Kassembe est d'origine angolaise. Elle est née en 1949. Durant la guerre, elle s'exilera en France avec ses 8 enfants. Elle y fera des études d'infirmières et exercera son métier. Dia Kassembé est une femme engagée.

Dans un de ses romans Soigner en noir et blanc, publié en 2001 aux éditions l'Harmattan , elle relate son expérience et le regard porté sur le personnel infirmier noir dans les hôpitaux français.

Dans son livre, Angola, 20 ans de guerre civile, une femme accuse, publié en1995 aux éditions l'Harmattan , elle relate de la guerre civile en Angola, ses causes, la participation étrangère, les effets de la guerre sur la population et sur l’économie du pays.

Voici la liste de ces livres traduits en français :

Angola, Femmes sacrées, insoumises et rebelles, publié en 1997 aux éditions l'Harmattan

Os amores das Sanzalas, les bons tours de Cupidon, Éd. Cultures croisées , 2004

Thsiala l'enracinée du Kuanza à la Seine, Éd. Cultures croisées , 2001


Le porc pique de Manuel RuiManuel Rui est né à Huambo en 1941. Il est juriste et professeur de littérature. Intellectuel engagé, il puise son inspiration dans la vie quotidienne de la société angolaise.

Avec son récit cocasse, Le porc épique, il dresse un portrait à la fois tendre et profondément critique de la société angolaise des années qui ont suivi l'indépendance (1975). Paru en 1982, le livre a aussitôt connu un vif succès.


Yaka de pepetelaPepetela est certainement l'un des écrivains angolais le plus connu dans la métropole française.
Il est né à Benguela en 1941. Il fait des études au Portugal puis s'exile à Paris et à Alger. A partir de 1960, il s'engage dans la guerre d'indépendance avec le Mouvement populaire pour la libération de l Angola. En 1975, il est nommé vice-ministre de l'Éducation.
Professeur de sociologie, Pepetela est aussi un écrivain majeur : il a écrit une dizaine de livres publiés dans plusieurs pays d'Europe. Le pouvoir et la littérature sont très liés en Angola. Pepetela, à travers sa littérature, cherche à fédérer les peuples d'Angola avec la notion de peuple angolais, puisque ce dernier est constitué de différentes ethnies. Il décortique la société angolaise avec humour.
Il a obtenu le Prix Camões en 1997.

Listes des livres disponibles en langue française:

L'esprit des eaux, paru en 2002 aux éditions Actes Sud

Yaka, paru en 1992 aux éditions Les Eperonniers

Jaime Bunda, agent secret, paru en 2005 aux éditions Buchet/Chastel

Lectures Lointaines, paru en 2006 aux editions Meet.


Ondjaki-©Daniel-Mordzinzski (1)Ondjaki est le pseudonyme de l'écrivain angolais Ndalu de Almeida, né en 1977 à Luanda. Il a obtenu une maîtrise en sociologie à l'Université de Lisbonne en 2002.

Écrivain, poète, comédien, il a publié des poèmes et des romans. Il a reçu de nombreux prix littéraire: le Grande Prémio de Conto Camilo Castelo Branco, décerné par l'Association des écrivains portugais et le prix Grinzane for Africa en 2008, alors qu'en 2010 on lui attribuait le prix Jabuti.
Son roman, "Les Transparents", obtient le Prix Transfuge du meilleur roman africain.

Les transparents, paru en 2015 aux éditions Métaillé, nous plonge dans l'Angola en cours de transition brutale entre la culture traditionnelle et la modernité.

Dans le récit autobiographique plein d'espièglerie, Bonjour camarades, paru en 2004 aux éditions la joie de vivre, Ondjaki évoque dans une langue alerte et savoureuse l'univers rocambolesque de l'Angola postcolonial. Le regard d'un enfant sur une réalité tragi-comique.


 

Sources:

babelio

éditions l'harmattan

editions metailie

 

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.