Mumpasi Meso, l’homme aux mosaïques colorées

Mumpasi Meso

Tout a commencé par un appel d'une amie qui nous parle d'un tableau qu'elle vient de repérer à Rio de Janeiro au Brésil.

L'artiste est angolais. Elle nous décrit cette toile en mosaïques colorées... C'est assez facilement, que nous faisons le rapprochement avec l'artiste peintre bien connu en Angola, Mumpasi Meso. Quelques jours après, nous avons l'honneur de le rencontrer et c'est en toute décontraction, qu'il nous parle de lui, de son art, des émotions qu'il retranscrit dans ses toiles.

VEA : Bonjour Mumpasi, qui es-tu ? Peux-tu nous parler de toi ?

Mumpasi Zameso était le nom de mon défunt père qui était artiste peintre. Il est né le 25 décembre 1945 dans la province de M'Banza Congo. Il avait gagné un concours de l'AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) de l'Afrique pour aller étudier en Italie et quelques années après, il y était retourné pour enseigner comme professeur de dessin à l'académie des Beaux Arts.

Meso Capinga Mumpasi est mon vrai nom. Je suis artiste peintre tout comme l'était mon père congolais et je suis angolais par ma mère. J'ai reçu en héritage sa technique des mosaïques colorées, qui est aujourd'hui le point majeur de mon art.

J'ai fait mes études à l'Académie des Beaux Arts de Kinshasa au Congo où j'ai obtenu ma licence en peinture en 2009. Dès 2007, je gagnais déjà mon premier prix à Kinshasa.

En 2012, je suis revenu m'installer en Angola.  J'ai poursuivi ainsi mes travaux de peinture jusqu'en 2014, où je remporte le prix de la jeunesse organisé par l'ENSA-ARTE. Un an après, c'est grâce au prix senior de l'Ambassade de l'Italie que je pars pour une résidence artistique.

En 2017, avec le prix RIFA Arte, je participe à un grand rassemblement d'artistes africains à Rio de Janeiro au Brésil. Ce qui me donne l'occasion de me faire connaître hors des frontières africaines. Enfin, cette année, je viens de remporter le prix de Cia Arte  à Sao Paolo.

Aujourd'hui, j'ai réellement intégré la technique de la mosaïque dans mon travail. C'est un franc succès et je suis surtout très fier de cet héritage paternel que je continue de faire évoluer.

VEA : La plupart de tes tableaux représentent des portraits ? Qui sont-ces gens ?

Je réalise les portraits généralement à l'instinct. Tantôt le fruit de mon imagination ou je peux aussi me laisser inspirer par un visage de femmes, un évènement qui m'a marqué.

En 2015, j'ai fait parti d'un projet organisé par la Fondation Arte e Cultura en Angola pour la commémoration du 40ème anniversaire de l'indépendance de l'Angola. Il s'agissait d'un livre sur l'Art Contemporain Angolais qui mettait en lumière les oeuvres d'une vingtaine d'artistes nationaux. Cette expérience très riche, m'a incité à créer, innover et je crois que c'est à partir de cette époque que je me suis intéressé de plus près au portrait féminin.

Je considère que mon art est toujours en mouvement.  Je réfléchis déjà à de nouveaux projets associant au corps humain la ferveur, le rythme musical et le folklore coloré brésilien.

Je considère que mon art a cette obligation d'aider à comprendre le monde, l'évolution de nos vies ici et ailleurs. C'est aussi chercher les réponses, l'inspiration dans une médiation interne.

VEA : D'où vient ton inspiration ?

J'aime le côté spirituel dans l'art.  Mon inspiration me vient de ma spiritualité. Je peins tous les jours. L'Angola est mon pays de coeur. Celui où je montre en permanence qui je suis, mon quotidien et pourquoi je peins.

Mumpasi Meso

VEA : Quel est ton rapport avec le Brésil ? Pourrais-tu nous raconter comment cela a commencé ?

Je commence à me faire connaître au Brésil. J'ai eu l'occasion de participer à plusieurs évènements culturels, des expositions.  Tout cela n'aurait pas été possible sans une rencontre déterminante qui m'a ouvert les portes et aider à exposer mon art là-bas.

Ensuite, c'est au travers d'un de mes tableaux qui parlait de spiritualité, que j'ai reçu une invitation à venir exposer à Curutiba. Le nom de la toile était " Liberdade do sonho", la représentation en mosaïque d'un ange gardien qui sauvait un homme de la fureur des eaux.

VEA : Une journée type ?

Mes journées commencent toujours par un moment de méditation. J'ai besoin de me connecter avec ma réflexion interne et ensuite j'enchaîne sur une séance de sport.

Ensuite, je les passe généralement à peindre car c'est ainsi que je me sens bien. J'ai deux garçons, Gautier Meso Mumpasi qui a 4 ans et Cornelius Meso Vuvu Mumpasi, 7 mois. J'aime aussi leur accorder du temps, jouer avec eux. C'est aussi important pour moi d'être à leurs côtés.

Mon aîné, Gautier Meso Mumpasi, me dit souvent "Papa, je serais un grand joueur et un grand peintre du monde !" Il est encore jeune mais je crois qu'il est important dès le plus jeune âge de les aider à croire à un idéal.

VEA : Quelle est ton actualité du moment ?

J'ai réalisé deux expositions en mars et avril de cette année à Rio de Janeiro.

En septembre, je travaille sur la deuxième édition du projet museke avec l'artiste Kapuka Ricardo.

L'exposition se tiendra au Mémorial Agostinho Neto.

Ensuite, il y a encore beaucoup de surprises à venir... Je vous en parlerai prochainement. Il faut être patient.

Mumpasi Meso

VEA : Comment te rencontrer ?

Il y a trois ateliers où je crée. Le premier est celui à Chicala où je reçois uniquement sur rendez-vous. J'y travaille seul et c'est chez-moi.

Un autre, au sein de la galerie d'art ELA - Espaço Luanda Arte et le dernier est à Sao Paolo au Brésil où je reçois aussi les visiteurs.

 

VEA : Une dernière question...Qu'apportent tes oeuvres à ceux qui les achètent ?

Mon inspiration me vient surtout de mon entourage. La spiritualité guide mon travail et me permet de montrer l'amour que je ressens pour de nombreuses choses.

Mes toiles apportent de la joie, de la couleur, et une émotion que j'aime transmettre.

Une toile de Mumpasi ? Elle apporte à un intérieur de la générosité, la joie de vivre. J'aime l'idée que mes tableaux donnent à ceux qui les possèdent de la joie, de l'espoir, du courage et de la vie.

Pour contacter l'artiste :

Via son compte Instagram : Mumpasi Meso 

Via Facebook : Mumpasi Meso

Whatsapp : +55 (11) 98427-2418

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.