La détaxe: mode d’emploi

Si vous n’en êtes pas à votre première expatriation, vous pensez que la détaxe, c’est les doigts dans le nez…

Erreur… Première formalité : obtenir votre sésame, la sacro-sainte carte consulaire, auprès du consulat.

Lorsque vous effectuez pour plus de 175 € d’achat (de biens, pas de services ! On en a vu arriver avec une note de taxi pour récupérer la TVA !) chez un commerçant dans la même journée, vous pouvez demander à bénéficier de la détaxe.

Pour ce faire, le commerçant remplit un bordereau ad hoc que vous devrez faire enregistrer au comptoir de la douane à l’aéroport.

Soit le commerçant est équipé de bordereaux à code-barre avec  le logo PABLO, soit il fonctionne avec des bordereaux « manuels ».

Attention, le bordereau doit être correctement rempli, à savoir que chaque article acheté doit être identifiable, avec détail et n° de série pour les articles électroniques. Et il ne suffit pas de joindre la facture… Par exemple pour un achat de vêtement, il faut souvent insister auprès du vendeur pour qu’il détaille les achats article par article : une robe rose taille 38, un short jaune taille 40, une ceinture tressée cuir, etc…

A l’aéroport, vous devez passer au comptoir de la douane AVEC vos bagages, car le douanier peut parfaitement demander à contrôler que les articles dont vous demandez la détaxe, ressortent bien du territoire.

Et c’est évidemment la personne qui a fait les achats et dont le nom figure sur le bordereau qui doit se présenter physiquement au comptoir des douanes.

Si votre bordereau comporte le logo PABLO, vous pouvez le scanner directement aux bornes automatisées (dans les principaux aéroports français), et vous serez directement crédité du montant de la détaxe sur votre carte bancaire. Sachez que les douaniers peuvent contrôler ces bordereaux également, et les refuser en cas de vice de forme.

Si le bordereau ne comporte pas le logo PABLO, il vous faudra faire viser le bordereau au comptoir des douanes, glisser l’exemplaire visé dans l’enveloppe T gracieusement remise par le commerçant, et ne pas oublier de la glisser dans une boite aux lettres avant de monter dans l’avion. Vous serez ensuite crédité sur votre carte bancaire dans des délais plus ou moins longs suivant les prestataires.

Plus d’infos en ligne sur le système PABLO.

Bon voyage et bon shopping !

 

 

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.