Fin d’expat : Marie-Armelle Giorda

La communauté expatriée a du dire au revoir à ceux qui ont quitté l'Angola vers d'autres horizons. Afin de transmettre leur expérience, nous leur avons posé quelques questions pour qu'ils nous confient un peu de leur vécu, de ce qu'ils ont aimé ou détesté le temps de leur vie angolaise. Après Anne-Cécile de la Martinière et Clémence de Boudemange, c'est au tour de Marie-Armelle Giorda de nous révéler ses secrets d'expatriée à Luanda.

Nom : Marie-Armelle GIORDA
Age :  58 ans
Occupations : VEA, sport, club de lecture, Mama Muxima...
Originaire de : France

Qu’est-ce qui vous a amené en Angola ?

Arrivée à Luanda comme une moule accrochée à son rocher (en l'occurence, mon mari !)
Repartie, toujours aussi accrochée vers un autre pays à découvrir...

Quel est votre mot portugais / angolais préféré ?
Mon mot portugais préféré et honni à la fois restera CABELEREIRO, une horreur à prononcer même avec mon portugais devenu "fluide" avec le temps !!! Ah, le roulement des Rrrr...

Quel a été votre plus gros moment de solitude en Angola ?

Première approche difficile car bloquée à l'hôtel avant d'avoir ma maison, sans voiture, compliqué de faire des rencontres surtout quand on ne parle pas un mot de portugais!!! Merci l'Alliance Française qui fut la source d'un déblocage tant humain, linguistique que culturel...et puis, mon aventure au sein de l'équipe VEA a commencé...

Vous avez de la visite, quel est votre programme ?

Il existe en Angola de merveilleux endroits à découvrir sans aller très loin...Miradoura da Lua, la magnifique région de Malange avec les chûtes de Kalendula, les Pedras Negras. Et Cabo Ledo bien sûr ! Je préférais la petite pension spartiate du Queiroz, où les sauvages que nous sommes, fuyions la foule du week-end...

Pour vous les angolais sont… ?

Les angolais, qui malgré leurs difficultés de vie sont les rois de la fête, de la musique avec des décibels plein pot...ambiance garantie dans les quartiers et des yeux très cernés pour les voisins le lendemain matin (ça sent le vécu !!!)

Quelle a été la chose la plus excitante que vous ayez faite en Angola ?

Des moments inoubliables comme un dîner en blanc sur un petit îlot au large de Luanda, du camping sauvage avec de bons copains sur une plage à perte de vue, des concerts donnés dans l'ancienne cathédrale de Luanda, bouffés par les moustiques, et des rencontres, des rencontres et encore des rencontres...de grosses bouffées d'amitié !

Une adresse bien cachée que vous recommandez ?

Une adresse qui hélas, est peut être un tuyau percé car encore fermé quand je suis partie en juin, Rio Longa, un éco-lodge dans un lieu magique entre océan et rivière, loin de tout et de tous, accessible seulement en bateau...dépaysement garanti ! (NDLR: en effet, toujours fermé)
Un petit snif aussi après la destruction du théâtre mythique de l'Élinga qui était toujours la promesse de moments géniaux avec les artistes locaux !

Votre meilleur plan shopping à Luanda ?

Pas branchée shopping pour un sou, mais j'ai fait de jolies découvertes locales comme les sacs de Sakocuia, la coquette boutique de Côco Verde, les colliers et bracelets en pagne de Mikitici qui font baver d'envie toutes celles que je rencontre !!!

Coco Verde

Lire plus »

Sakocuia

Sac sakocuia Lire plus »

Et pour votre nouvelle vie, vous rêvez de quoi ?

Au revoir l'Angola et bonjour l'Algérie...encore un pays qui commence par A et qui, je l'espère m'apportera autant de belles rencontres!

Crédit photo: Anne-Laure Séret

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.