Fin d’expat : Amélie d’Hausen

2n Angola
Crédit photo Anne-Laure Seret

NOM : Amélie d'Hausen

AGE : 37 ans

Occupation : Mes enfants (au nombre de 4) et VEA ou VEA et mes enfants... et plein d'autres choses en fait. Difficile de s'ennuyer en Angola, si l'on veut s'occuper, il y en a pour tous, il suffit de savoir ce qui va nous épanouir et de tirer les bonnes ficelles !

Originaire de : France

Qu'est-ce qui vous a amené en Angola ? Une opportunité professionnelle pour mon mari ! Forcément ce n'est pas la destination que nous aurions choisie, si nous avions eu le choix! Mais nous avions envie de partir, peu importait la destination, avec 3 jeunes enfants à l'époque, nous avions finalement assez peu de contraintes...

Qu'est-ce qui vous en fait partir ? Une autre opportunité professionnelle ! C'était de toute façon la fin du contrat, il fallait partir... mais nous serions bien restés encore un peu... Difficile de quitter cette vie que nous aimions tant, mais nous repartons grandis tous les 6, chacun à sa manière !

mussoloOù allez-vous pour vous échapper de Luanda ? Pas bien loin... Mussulo ! Quelques minutes en bateau et chaque dimanche pour nous aérer après des semaines en général bien chargées et fatigantes. Juste de l'autre coté de la baie de Luanda nous sortions un picnic, une tente, tout le materiel de plage et c'est tout... Je n'ai pas compté combien de dimanches nous avons passés sur Lingua et combien de personnes nous avons transportées sur notre bateau, mais c'était notre rendez-vous dominical incontournable...

Quel est votre mot portugais/angolais préféré ? "Jà està a vir", sans l'ombre d'un doute ma phrase culte, car elle veut dire littéralement "c'est déja en train d'arriver" mais en réalité "c'est en cours", "c'est presque prêt", "nous avons compris votre demande et nous y réfléchissons"... bref aucun indice sur le temps d'attente suite à cette phrase!

Quel a été votre plus grand moment de solitude en Angola ? Nous étions avec une famille d'amis à Lubango et avions réservé un mini bus pour une journée de visite touristique. Le bus est arrivé au point de rendez-vous avec 1h30 de retard (ce qui correspond à environ 50 "Jà està a vir"). Nous sommes montés dedans non sans quelques doutes sur l'état du chauffeur. Et au bout de quelques kilomètres notre conducteur s'endormait, ou cuvait, enfin il était incapable d'assurer la sécurité des 8 enfants que nous transportions... J'ai du prendre le volant du mini bus après avoir un peu lutté pour demander au chauffeur de le lâcher...

Pour vous les Angolais sont ? Souriants, chaleureux et un brin résignés... En fait nous avons eu l'immense chance de vivre 4 ans au quotidien avec la crème des angolaises, notre Sao... La plus bienveillante agréable et gentille des nounous, une part de nous est restée avec elle et une part d'elle est venue avec nous !

Vous avez de la visite, quel est votre programme  ? Je n'ai pas vraiment réfléchi au programme car il n'a jamais été question de visite... et pourtant nous en aurions fait des choses ! Outre Mussolo le dimanche, j'aurais emmené mes visiteurs au marché aux pagnes de Sao Paolo, admirer la vue de la Fortaleza, marcher sur la marginale, prendre un verre au Café del Mar et manger des langoustes sur Ilha, un Hash (si mes visiteurs s’étaient avérés être sportifs), un petit weekend à Cabo Ledo et un grand weekend dans le sud (Lubango) ou vers les chutes de Kalendula et la Fazenda de Cabuta.

Quelle a été la chose la plus excitante que vous ayez faite en Angola ? Organiser des  événements pour VEA, des soirées et surtout les "Diners en Blanc". Globalement pour nous l'Angola, cela a été 4 années de rencontres et de moments inoubliables avec tous ces gens...des amis pour la vie et plus que ça ! Alors forcément quand on a la chance d'être si bien entourés, quoi de mieux que d'organiser des moments à partager... Les deux les plus magiques restent le Diner en Blanc sur l’îlot et celui à la Fortaleza !

Une adresse bien cachée que vous recommandez ? Les bonnes adresses restent rarement cachées !

Votre meilleur plan shopping à Luanda ? J'ai trouvé des merveilles à Agro Santos, juste après le Casa dos Frescos de Vila Alice... La caverne d'Ali Baba, on y trouve des décorations de Noël, des produits alimentaires, des tuyaux d'arrosage, des verres en plastique lorsque toute la ville est en pénurie et même des masques à plumes dignes du carnaval de Rio (çà tombe bien...) ! C'est un peu mon adresse secrète finalement...

Et pour votre nouvelle vie, vous rêvez de quoi ? Surtout de garder nos amis d'Angola ! Et ensuite de pouvoir tout faire à pied... Nous nous installons à Rio et nous sommes ravis de découvrir un autre continent, une autre culture, des grands espaces et de garder le portugais...même s'il va falloir travailler l'accent ! Nous avions découvert la version miniature du Cristo Rei à Lubango, nous avons hâte de découvrir la vraie!

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.