Chronique Wax: Wax par-ci, wax par-là (2/3)

Le tissu africain symbolise l’art de vivre ; il relie les temps anciens aux générations présentes et témoigne de la richesse culturelle et de la diversité quotidienne. C’est une tradition africaine. Par conséquent, le wax n’est pas un morceau ordinaire de tissu ; c’est un vecteur et un témoignage de l’Art de vivre en Afrique. Le tissu peut également avoir une fonction psychologique : dans certaines coutumes africaines, quand un parent meurt ou voyage pendant une longue période, un bracelet est fait, à partir des tissus portés par la Mère, qui est attaché au poignet de l’orphelin.
Lors d’occasions spéciales telles que la naissance ou le mariage, il est d’usage de se présenter avec des tissus, qui sont aussi les meilleurs cadeaux dans des situations plus tendues, pour adoucir les rivalités.

Imagem: Reprodução My Guide)

Le tissu constitue alors une présence qui atténue la douleur de la séparation, un signe de présence et de proximité. En bref, le tissu est un excellent moyen de communication et un code par lequel on enseigne et apprend, bien que la communication qu’il fournit est indirecte et change. Les motifs imprimés qui vont au-delà de l’ornementation simple peuvent également construire des proverbes. Par conséquent, pour la personne qui sait comment l’interpréter, le tissu a la vie.

Les tissus africains, qui sont généralement fabriqués avec de la laine de mouton, des poils de chèvre, des poils de chameau, du coton, du raphia et de la soie, sont étroitement associés à la culture africaine et sont aussi divers que les groupes ethniques sur le continent.

Ainsi, les tissus sont achetés pour leur beauté, l’harmonie des couleurs, la qualité (Il existe plusieurs : Les Dutch super Deluxe en coton léger, Dutch Deluxe super Deluxe et Deluxe), le message véhiculé et la géométrie des motifs. Sa fabrication, 100% coton, demande 22 étapes différentes. Il n’est pas vendu au mètre mais en longueur de 6 mètres, et son prix varie également en fonction de son authenticité ou des copies venant de Chine ou d’Indonésie.

Les tissus en Afrique :
Shwesshwe - Afrique du Sud
Le Ndop royal - Cameroun
Adrinkra - Ghana
Le Korhogo - de Côte d’Ivoire
Bogolan - Mali.
Adire et Agbadas - Nigéria
Asafo - la côte du Ghana.
Tissus du Cap-Vert - des îles du Cap-Vert
Kanga - Kenya
Pagne - au Congo,Gabon et au Sénégal
Capulanas - Mozambique
Kitenge - Zambie
La Shuka Masai - d’Afrique de l’Est
Chitengue - Namibie
Canga - Brésil

Et Samakaka - Angola


En termes de couleur, l’imprimé Samakaka présente toutes les couleurs du drapeau angolais, qui sont : le noir qui représente le continent africain, le rouge en raison du sang versé par les Angolais pendant l’oppression coloniale, la lutte pour la libération nationale et la défense de la Patrie et le jaune symbolise la richesse du pays.

Un exemple de tenue typique à Luanda est : Les Bessanganas ou « grandes dames en costume de wax », distinguées par leur façon traditionnelle de s’habiller. Elles viennent d’Ilha (Luanda) et sont des dames de bonnes familles de l’ancienne société de Luanda.

L’utilisation du Samakaka va bien au-delà de la mode, les Angolais l’utilise pour s’habiller au travail ou à une fête, pour envelopper les enfants et les attacher à leur dos, comme la nappe ou le rideau à la maison, ou pour porter les affaires lors d’un voyage. Il est difficile de trouver plus d’objets polyvalents et démocratiques

que ces tissus rectangulaires en coton (et, dans de nombreux cas, avec un mélange de fibres synthétiques) de couleurs vives.

Ils font partie du paysage national, que nous soyons dans la brousse, dans les marchés routiers ou dans les rues des grandes villes. En l’absence d’une industrie textile nationale active, les femmes angolaises continuent de maintenir la tradition des tissus, cousus par elles-mêmes ou par une bonne couturière locale.
Ces tissus sont mis en vente dans de nombreuses rues de la capitale Luanda avec les "Zungueiras" et dans des nombreux magasins dans le quartier de Sao Paulo.

 

RDV la semaine prochaine pour la suite.

 

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.