Chronique sur la lusophonie – L’influence du Portugal à Luanda

L'influence du Portugal se fait ressentir à Luanda dans de nombreux domaines. Dans le cadre de notre chronique sur la lusophonie, nous développerons ici la forte présence portugaise dans l'architecture de la ville et dans nos assiettes!

Un peu d'histoire

Luanda a été fondée le 25 janvier 1576 par l'explorateur portugais Paulo Dias de Novais sous le nom de Sao Paulo da assunçao de Loanda. Le choix de cet emplacement pour les portugais a été grandement  influencé par l'existence d'un port naturel, situé dans une baie protégée par une île, une source d'eau potable (l'eau du puit de Maianga) et l'excellente défense d'état offert par la colline Sao Paulo.

L'économie de la ville a été fondée sur la traite des esclaves jusqu'au 19ème siècle. Par la suite l'économie se développera autour du café, coton, diamants puis pétrole.

Ce navigateur développe la ville en 2 parties, la partie Haute "Cidade Alta", ou il fait construire des installations pour les civils et les religieux; et la partie basse, autour de la marginale ou vivaient les soldats et les marchands d'esclaves.

L'influence architecturale portugaise a laissé son empreinte historique à la ville de Luanda.

Maianga stationDurant 5 siècles, les portugais ont érigé de magnifiques bâtiments de style portugais adaptés aux conditions locales.

Une grande partie de ce patrimoine est en ruine aujourd'hui. Mais on peut encore, ici et là, entre deux buildings modernes découvrir des perles architecturales de l'influence portugaise à Luanda.

C'est la ville basse qui contient pratiquement tous les bâtiments historiques de l'époque de la colonisation. Un de ces monuments est la Fortaleza de San Miguel érigé en 1634 sur le cap du même nom.

Igreja Nossa Senhora de NazarethA côté du fort se trouve une série d'églises: l'église des carmélites, l'église de Jésuites. L'église Notre dame de Nazareth (Nossa Senhora da Nazaré), construite en 1664 est la plus ancienne de Luanda et la plus charismatique. Le temple était un lieu de pèlerinage pour les "caluenses" (les gens de la mer). Monument national, l'église est connue pour ses azulejos (carreaux de faïences décorés portugais).

Mur d'une vieille maison colonialeLe long de la marginale, on voit également les vestiges de quelques maisons qui datent de l'époque de l'esclavage, les "sobrados". Des maisons robustes et austères de l'extérieur, et plus luxueuse à l'intérieur.  Cette architecture a été la plus répandue jusqu'au milieu du 19ème siècle.

maison lobitoDans d'autres quartiers de la ville, on voit également de nombreux vestiges de maisons de style portugais colonial néo-classique, avec des bâtiments d'influence baroque, qui datent des années 1850.

 

Située dans la ville basse de Luanda, la Casa Noble de Luanda est l’un des édifices les plus remarquables de l’époque coloniale du XVIIIème siècle. Ce bâtiment est composé de 3 niveaux :

  • Le rez-de-chaussée servait de magasin de vivres,
  • le premier étage était le lieu de résidence,
  • et les caves furent le lieu de transit des esclaves.

Il fut classé monument national en 1950. Il fut ensuite laissé en ruines avant d’être racheté par la compagnie des diamants d’Angola qui y installa ses bureaux en 1961. Le bâtiment devient finalement musée national d’anthropologie en 1976.

L'influence culinaire portugaise

bacalao cozidoA l'image de la ville et du pays, la cuisine à Luanda est riche et variée, elle est largement influencée par la longue colonisation portugaise et par les nombreux aliments importés de ce pays.

Ainsi, le bacalhau, aliment national, connaitrait 365 variantes...et parmi les desserts les plus prisés d'Angola, on retrouve les Pasteis de nata.

Rares sont les restaurants qui ne proposent pas de plats typiques portugais à base de morue, de haricots...

Sources:

www.alainserbin.over-blog.fr

www.buala.org/fr/la-ville/luanda

www.postais-angola.blogpost.pt

www.vivreenangola.com est un site d'informations indépendant géré par une équipe bénévole qui s'adresse à tous les expatriés d’Angola.

Ce site est le vôtre et il ne peut exister que grâce à votre contribution.
N'hésitez donc pas à nous transmettre des modifications, ajouter des informations, ou toutes autres remarques pour son amélioration !

Pour nous contacter : contact@vivreenangola.com.